Boutiques solidaires

Boutique solidaires

 

Les concepts que nous proposons sont la propriété de l'ANC  ils ne peuvent être utilisés sans notre autorisation "sous peine de poursuites judiciaires"  L'enseigne et les idées du réseau RDESS sont protégées. Réseau de développement de l'économie solidaire et sociales -

 

Imagegensquisedonnentlamain

 

Concept boutiques solidaires "création de vrais emplois" Vous êtes dans l'industrie solidaire, cette industrie produit des richesses, assiste des démunis, créée des emplois,  et sans l'argent des contribuables.

 

Dans nos concepts boutiques ou épiceries solidaires  - nous utilisons toujours nos euros solidaires. Cela a la même valeur que des euros. Une personne en difficulté financière avec nos concepts, elle sort de l'assistanat passif pour entrer dans l'assistanat productif.  Voir dans la page "assistanat productif".  Un démuni vit de dons de donateurs et de l'argent des contribuables.  Pas dans ce réseau.

 

Une boutique solidaire peut se créer dans un espace, dans une ville ou un village - on peut créer chez l'habitant dans un garage ou on peut vendre sur les marchés.

On peut vendre du neuf comme de l'occasion.  Les personnes en difficulté sociale viennent acheter dans ces boutiques.  Elles recoivent des euros solidaires quand elles acceptent de travailler dans des ateliers ou chantiers de travail d'actions sociales. Pour obtenir du pouvoir d'achat pour consommer dans ces boutiques solidaires il faut devenir membre du réseau qui assiste les démunis. Il faut participer à l'organisation des espaces, participer à diverses manifestations qui permettent de collecter des fonds.

Dans nos activités il n'y a pas de demande de dons.  Nous achetons du neuf comme de l'occasion pour revendre dans les boutiques solidaires. Nos achats se font avec des euros solidaires.

Un euro solidaire c'est du pouvoir d'achat. C'est une monnaie de notre réseau. Il y a de la publicité dessus et des commerçants nous offrent une commission sur leur chiffre d'affaire.  Nous faisons entrer des démunis dans leurs commerces, ces personnes, ils ne les voient jamais en centre ville.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×