Comités d'actions sociales

Comités d'actions sociales

  Comités d'actions sociales dans les villes et les villages

 

Dans les villes et les villages il y a des comités des fêtes, des comités d'actions sociales que nous voulons créer il n'y en a pas.  Les maires ne veulent pas de nos idées qui sortiraient la France du chômage et de la pauvreté.  Des maires nous disent que nos idées sèmeraient le désordre dans les villes et les villages. Ils disent que notre réseau de développement de l'économie solidaire et sociale, que c'est un grand cirque animé par les chômeurs et les pauvres.

A chaque fois que nous écrivons à un maire d'un village ou d'une ville, il nous répond qu'il maîtrise parfaitement bien le problème du chômage. Les maires nous envoient des infos sur ce qu'ils proposent aux habitants dont ils ont la responsabilité. Ce n'est que du virtuel qui ne créé pas d'emplois. 

Si nous pouvions créer partout des comités d'actions sociales, nos idées permettraient aux chômeurs de pouvoir travailler.  La création de manisfestations de toutes sortes nous permettrait de collecter des fonds pour créer des entreprises sociales et citoyennes.  On ne veut de nous nulle part. Les maires se conduisent comme des petits seigneurs, ils pensent qu'ils sont les propriétaires du village ou de la ville dont ils ont la responsabilité.

Dans les villes et les villages il y a des espaces qui ne sont pas utitilisés tous les jours de la semaine, nous pourrions les utiliser pour mettre en pratique nos grandes idées de création d'emplois.  Ces espaces sont la propriété des habitants, qui sont payés de par les impôts. Si nos idées étaient mises en pratique les habitants payeraient moins d'impôts.

 

Aidez nous à briser l'indifférence des maires qui n'ont pas à nous mépriser

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×