Epiceries solidaires

Epiceries solidaires

 

Les concepts que nous proposons sont la propriété de l'ANC  ils ne peuvent être utilisés sans notre autorisation "sous peine de poursuites judiciaires"  L'enseigne et les idées du réseau RDESS sont protégées. Réseau de développement de l'économie solidaire et sociales -

Le réseau RDESS  - tout s'obtient par le travail et la fraternité

 

Epiceries solidaires "création d'emplois"  Vous êtes dans notre industrie solidaire créatrice d'emplois sans l'argent des contribuables.

Donateurs pourquoi donner à un démuni en pensant que vous faîtes une bonne action. Le démuni à qui vous donnez sera toujours pauvre mais pas chez nous. Donnez à notre réseau et on vous donnera des euros solidaires qui est du pouvoir d'achat. Vous aiderez aussi des petits commerçants qui ont du mal à vivre face aux grandes surfaces.   reseaurdess@gmail.com  Le réseau est géré par des personnes à la retraite, des anciens démunis et chômeurs

 

Une épicerie solidaire est solidaire parce qu'elle créée des emplois avec le partenariat des consommateurs démunis.  Des épiceries solidaires  existent un peu partout dans les villes ou des villages - ce que nous proposons est très différent - Des démunis viennent acheter des produits alimentaires -  Dans une épicerie solidaire un démuni devient solidaire des autres démunis  -  Il permet de par son travail dans des ateliers et chantiers d'actions sociales de créer des emplois - Dans une boutique "épicerie solidaire" il peut y avoir plusieurs emplois créés.

Cela se fait sans l'argent des contribuables -  Nous avons des boutiques chez l'habitant. Nous avons des petits espaces dans des petits commerces en centre ville. Un petit commerce en difficulté peut devenir partenaire de notre réseau et il est assisté. Le réseau lui fait augmenter son chiffre d'affaire en utilisant une partie de son espace pour vendre des produits divers que nous pouvons produire.

20 millions de consommateurs démunis peuvent être assistés dans notre réseau et sans avoir à mendier de la nourriture. Même en payant de la nourriture pas cher "pour trois sous" venant des grandes surfaces, c'est encore de la mendicité - Ce sont les démunis qui nous le disent.

Démunis utilisez notre concept "assistanat productif" - voir dans les pages de ce site - Le réseau vous offre la possibilité de pouvoir travailler pour retrouver votre dignité. Pour bénéficier des services du réseau vous devez aider à l'organisation du réseau - entreprendre des petites démarches pour créer de nouvelles épiceries solidaires et des espaces où vous pourrez travailler et obtenir un emploi stable. Le réseau vous paye 15 euros de l'heure - en euros solidaires - Un euro solidaire c'est du pouvoir d'achat. 

 

Dans nos épiceries solidaires et d'actions sociales ce qui est vendu est au même prix que dans les grandes surfaces - Une personne en difficulté financière consommateur paye avec des euros solidaires qu'elle  reçoit de son travail dans des ateliers ou des chantiers de travail solidaire - qui peuvent être prés de chez lui  ou dans diverses activités  - vente sur les marchés - gestion de boutiques  - gestion de manifestations de toutes sortes qui nous permettent de collecter des fonds -

Des euros solidaires, c'est de l'argent pour consommer partout dans les commerces qui sont partenaires de notre réseau d'actions sociales. Les démunis deviennent des collecteurs de fonds, des agents de communication pour faire fonctionner nos concepts, ils sont dans l'industrie solidaire qui fera d'eux des démunis qui ne le seront plus jamais.

Dans un atelier de travail solidaire on y fait de la couture pour les femmes, de la meunuiserie et divers travaux pour les hommes et aussi pour les femmes. Dans un chantier on y fait des travaux du bâtiment chez des propriétaires de maisons et d'appartement qui n'ont pas les moyens de s'offrir les services d'une entreprise.  Les clients payent en utilisant nos concepts pour obtenir de l'argent. Dans un atelier solidaire on est rémunéré en fonction de sa qualification professionnnelle.

Dans le réseau RDESS on pratique l'assistanat productif - La personne en difficulté  assistée créé des richesses et de l'emploi. Un démuni se doit de travailler quand on lui offre du travail.  Dans le réseau RDESS il n'y a pas d'exploitation de main d'oeuvre - tous ce qui est collecté en argent est utilisé pour le bien être des démunis et pour les chômeurs qui obtiendront un emploi.

L'assistanat passif ne créé rien de bon - il maintient seulement les démunis dans la pauvreté. Il n'y a pas de honte à être démuni - Le réseau est géré par des personnes qui ont connu la pauvreté. Un démuni est seulement une victime de la socièté. Une société qui n'est pas capable de donner un emploi à tous.

 

Le réseau RDESS est dirigé en comités de douze personnes par des chômeurs, des démunis, des personnes à la retraite.

Nous créerons des boutiques partout - de ventes de produits divers - vente de vêtements, de chaussures, etc.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×